+41791375014 sevmurner@gmail.com

LA PEUR MASCULINE DE LA SEXUALITE FEMENINE ADULTE

La sexualité des adultes est un processus qui nécessite une maturation et, pour de nombreux hommes, l’option consiste à rechercher des femmes inexpérimentées.

Ils sont terrifiés par la possibilité qu’une femme expérimentée les humilie et les abandonne, justement parce qu’il découvre que cet homme n’est pas vraiment un adulte, mais un garçon ou un adolescent lorsqu’il s’agit d’exprimer ses émotions et sa sexualité. .

Ils sont également terrifiés par la véritable beauté des femmes, et encore plus lorsque vous ajoutez l’assurance et l’ intelligence à la beauté. Beaucoup essaient de les trouver belles mais hautement manipulables, afin de ne pas se demander beaucoup, d’être conformistes et d’avoir le sentiment d’être avec une femme qui on peut montrer. 

Je me suis souvenu d’une scène du film «Waltz with Bashir», où, dans un rêve, un homme voit une femme nue nager qui s’approche du bateau où il se trouve. La femme monte dans le bateau, se révèle être une femme géante, tout en comparaison de sa taille a l’air petit. La femme prend l’homme comme si elle était un bébé, bien que l’homme soit un adulte, il a l’air nettement plus petit et plus fragile. La femme saute dans la mer en emportant cet enfant qui la prend dans ses bras, la femme nage dans la mer et cet homme montrant son impuissance s’accroche à elle. Ensuite, vous pouvez voir la scène:

https://www.youtube.com/watch?time_continue=111&v=OJh3ipMI0Nw

Cette scène est particulièrement symbolique: la mer, c’est la sexualité, la femme géante symbolise une femme adulte qui apparaît dans la vie d’un homme inquiet, un homme qui n’a pas grandi et qui a besoin d’amour et d’intimité avec une femme. La femme le cherche et saute avec lui dans cette mer de sexualité et de désir, l’homme ne grandit pas et s’accroche à l’impuissance à cette femme.

Cette image a une charge puissante qui va directement à l’inconscient de l’homme incertain, qui a du mal à se visualiser avec une femme pleinement développée dans sa féminité, une femme qui exprime sa sexualité avec certitude, ce qui est beau et avec initiative. Cet homme peu sûr ne peut que développer des fantasmes incomplets avec cette femme, même dans son imagination, la relation ne se consolide pas complètement. Au lieu de cela, il cherchera une mère ou cherchera la femme naïve et enfantine.

La projection du désir chez une mère bienveillante reflète votre propre fragilité et votre besoin de soins et de retenue émotionnelle, elle reflète le fait que vous avez besoin de quelqu’un pour prendre davantage soin de vous, vous protéger et vous surveiller, votre vision de vous-même est fragile. il est facile que dans votre relation, c’est elle qui assume le contrôle, car vous l’avez accordée vous-même, il est facile que les appels de sollicitation et les critiques viennent aussi avec précaution, et il est également prévisible que vos relations sexuelles diminuent presque avec le temps à zéro: les femmes ne veulent pas de ceux qui doivent s’occuper C’est un chemin qui conduit de plus en plus d’hommes à devenir plus inutiles.

L’homme qui projette son désir sur une femme innocente et incertaine exprime son besoin de ne pas être jugé pour sa propre inexpérience sexuelle ou son faible rendement sexuel ou sa faible puissance, doit être admiré ou non interrogé par quelqu’un qui est presque vierge et n’a pas point de comparaison Cet homme va chercher à contrôler cette femme maladive, il peut facilement développer une jalousie obsessionnelle, il va enfermer cette femme physiquement ou psychologiquement pour éviter d’explorer et d’étendre son monde. Il est important pour lui de veiller à ce que cette femme ne connaisse jamais l’abondance et ne sait jamais qu’il est une arnaque certaine en tant qu’homme.

Pour découvrir votre masculinité et marcher vers la sécurité personnelle, il est facile de tomber dans les deux chemins et vous le ferez, vous aurez sûrement des relations basées sur la dépendance, où vous chercherez à être soigné et protégé, dans l’attachement où vous voudrez tout faire. afin de ne pas être abandonné, et dans la manipulation où vous montrerez des traits de vous qui ne correspondent pas à votre véritable identité.

La maturité sexuelle d’un homme est réalisée lorsqu’il choisit d’être avec une femme sexuellement mature et indépendante sur le plan émotionnel. Lorsque vous visualisez une femme, pas une fille, pas une mère femme. Et il doit y avoir votre aspiration à un équilibre émotionnel, développer votre masculinité adulte (libre sexuel, sans dépendance) et regarder les femmes adultes. Pour cela, il est essentiel que vous travailliez sur les aspects suivants:

1 Indépendance financière : dans quelle mesure vous soutenez-vous en ne dépendant que de vos efforts et de votre travail? De combien de ressources disposez-vous pour soutenir l’investissement économique d’une relation?

2 Sécurité émotionnelle : Dans quelle mesure définissez-vous votre bonheur en étant avec quelqu’un? À quel point pouvez-vous être heureux et stable même lorsque vous êtes seul? Dans quelle mesure pouvez-vous être indépendant de vos parents, de vos amis et de votre environnement social?

3 Maturité sexuelle : capacité à donner et à recevoir du plaisir de manière créative et innovante, obéissant à votre désir et considérant qu’une femme expérimentée peut vous apporter beaucoup plus qu’une femme qui en manque.

4 Autonomie : Combien pouvez-vous faire pour vous-même? Cuisiner pour vous-même? Lavez-vous vos propres vêtements? Réparer des objets cassés?

5 Identité : combien connaissez-vous vous-même? Êtes-vous en accord avec ce que vous ressentez et vivez-vous selon vos valeurs et vos principes?

Les personnes avec qui j’ai travaillé acceptent de me parler de l’énorme degré d’intimidation que certaines femmes peuvent exercer sur elles. Il est fréquent de les entendre dire que c’est « Je ne suis pas a son hauteur», «je n’ai pas assez à offrir», «cette femme est trop en avance, Or souviens-toi que je ne parle pas d’intimidation basée uniquement sur la beauté, c’est l’intimidation du sentiment qu’il y a une femme qui semble avoir besoin de rien ni de personne. Une femme qui apparaît et vous fait vous demander « Qu’est-ce que je peux offrir, bordel? »

Pour répondre à cette question, il est essentiel que vous abordiez, il est essentiel de vaincre la barrière de distance et de construire un pont de communication. Ce qui est sûr, c’est qu’il commence à lui parler, qu’il soit autorisé à être curieux, qu’il se permette de commencer à la connaître et qu’il se permette de prendre l’initiative de l’inviter à se rencontrer, simplement à parler. Là, avec un esprit détendu, il est possible que les émotions se rencontrent et découvrent des points communs, l’attraction et la chimie, que ce désir ne soit pas seulement le vôtre, mais aussi le vôtre. L’insécurité est responsable de vous laisser chercher, de rater une occasion, de penser que vous n’êtes qu’un homme fragile et minuscule.

Quelle est la fréquence de ces sentiments en vous? Tu te sens si petit? Etes-vous fragile? La voie de la croissance dans la séduction est loin d’obtenir des résultats pour obtenir des résultats, même si vous n’y croyez pas, avoir des rapports sexuels en utilisant la manipulation et la tromperie est très facile, cependant, la voie d’approche du monde féminin est le véritable objectif et par conséquent rapprochez-vous de ce qui vous définit vraiment en tant qu’homme.

La première étape consiste à travailler sur les 5 points ci-dessus, avec eux, vous pouvez renforcer votre sécurité, votre identité et vous pouvez vous voir à égalité avec une femme adulte, vous pouvez grandir et vivre pleinement votre masculinité.

Il est temps de vivre une vie extraordinaire!

Amante, magicienne, initiatrice

Pour moi, la femme est un grand mystère. Plus j’avance en elle, plus je m’ouvre à son feu, et plus je découvre en moi des espaces insoupçonnés : des lieux de silence où les mots ne sont plus, des lieux de prières où les pensées disparaissent.

Merci à toi l’amante-féline, la femme-qui-ose. Ton désir assumé, exprimé, magnétise et canalise, tel un aimant, toute ma force d’homme, toute ma Puissance, et lui donne un sens, une direction. Tu es celle qui rapproche les étoiles, celle pour qui je m’élance vers le firmament en quête d’absolu.

Merci à toi l’amante, la source-de-vie. Chaque jour tu m’ouvres ton ventre de magicienne. Chaque jour tu m’offres librement de cette abondance, de cet amour illimité qui jaillit de tes profondeurs comme un soleil pour illuminer nos cœurs enlacés.

Merci à toi l’initiatrice, toi qui habite le monde invisible, qui navigue dans l’Inconnu. Grâce à ton ancrage, au savoir de ton ventre, j’avance avec force dans le monde du visible, guidé, protégé, aimé. Tu es celle qui chaque jour me défie, celle qui par sa seule présence m’oblige à me dépasser, à trouver de nouvelles clefs.

Merci à toi d’être si changeante et si imprévisible. Merci d’épouser si délicieusement chacune des courbes de mon chemin. Sans toi j’irai sans doute en ligne droite, par le chemin le plus court, comme une machine sans joie, comme un automate. Grâce à toi ma vie est pleine de vagues et mon chemin a un cœur.

~Jean-Philippe Ruette

L’amour sans tendresse ne me convient pas, je n’en veux pas. Il n’est pas authentique. Parce que pour moi, c’est le langage le plus savant et le plus délicat de l’affection. Dans chaque mot, dans chaque geste, dans chaque câlin offert avec tendresse, on ouvre le flacon de nos essences les plus intimes, celles qui réaffirment notre lien avec la personne aimée.

“Tendresse”, c’est le genre de mot que nous ne trouvons plus que dans le musée des actions oubliées. De plus, nous ne sommes pas tou-te-s faits de ce matériau dans lequel l’affection comble tous ses chemins, ses filons, ses recoins pour donner un véritable sens à l’amour. On a besoin d’une certaine sérénité, d’un certain calme intérieur pour nous recréer dans ces subtilités dans lesquelles s’inscrivent les caresses et cette tendresse qui effleure la peau et qui fait battre le cœur.

“Rien n’est petit dans l’amour. Ceux qui attendent les grosses opportunités pour démontrer leur tendresse ne savent pas aimer
-Laure Conan-

Paul Ekman, un des psychologues les plus connus dans les études des émotions, défend dans un travail en 1999 que la tendresse est une émotion basique que nous avons beaucoup négligée. À travers elle, on équilibre aussi bien le besoin d’attention, l’affection, l’empathie et ce besoin de proximité grâce à laquelle on donne de la sécurité et de l’attention.

La tendresse est, par-dessus tout, un don de soi et l’expression la plus authentique de l’affection.

L’exercice quotidien de la tendresse nous rend digne

La tendresse nous rend plus digne en tant qu’êtres humains. Elle nous permet d’intégrer une connaissance dans laquelle la simplicité acquiert enfin cette essence plus digne et plus sage qui fait tomber les artifices, les égoïsmes et les matérialismes, pour que nous nous retrouvions peau contre peau et cœur contre cœur face à l’être aimé.

Il y a toutefois un aspect que nous ne pouvons oublier. Comme nous l’avons fait remarquer, tout le monde ne sait pas ou ne peut pas offrir une authentique tendresse. On a besoin d’une bonne dose de paix intérieure, de maturité émotionnelle et de connaissance de soi. Parce que pour aimer passionnément et respecter avec tendresse, on a besoin d’offrir le meilleur de soi, et tout ceci est impossible quand on fuit de ce que l’on est.

De plus, un autre aspect à prendre en compte par rapport à l’exercice quotidien de la tendresse est qu’elle ne s’exprime pas seulement dans les moments les plus intimes. Dans l’art de la sexualité, cette dimension s’exprime dans le corporel. Cependant, celleux qui sont passé-e-s maître-sse-s dans l’acte de soi par l’affection savent que la tendresse est la proximité et le désir de se recréer dans le langage de l’affection pour combler le cœur de l’autre personne.

L’affectivité comme chemin de la connaissance de soi

On ne nous a jamais appris les règles de l’amour le plus enrichissant, celui qui ne blesse pas, celui qui nous permet de grandir. Aucun livre ne nous l’a montré ou enseigné, mais nous l’avons vu et vécu lors de cette enfance au cours de laquelle on initie chaque enfant au monde des affections, d’une façon plus ou moins correcte.

La tendresse est le lien le plus puissant, indispensable pour fortifier un attachement plus sain et plus fort entre un enfant et ses parents. C’est aussi le soutien émotionnel le plus important pour un enfant. Plus tard, nous intégrerons toutes ces significations, ces gestes et ces rituels d’affectivité avec les êtres que nous aimons.

Cela nous démontre que la tendresse devrait être présente tout au long de notre cycle de vie. Parce que l’attention, les caresses et l’affection révèlent une éducation correcte des sentiments.

En les mettant en pratique sans réticence et sans peur, notre façon de communiquer devient plus adroite. Nous savons choisir les mots pour nous plonger dans les regards, nous sommes des architectes savant-e-s de cette proximité qui nourrit l’affection, qui calme les peurs et qui étouffe les doutes. Parce que rien n’est plus puissant qu’une étreinte quand l’être aimé en a le plus besoin, mais il est encore plus satisfaisant d’en offrir une sans qu’il existe une raison concrète. Juste parce que c’est notre cœur qui le demande.

Une fois que l’on a vu cela, on sait que le plus important est de “nous élever” dans la maîtrise de l’affectivité et d’exceller à l’école de la tendresse. Il n’y a que comme ça que nous réussirons à construire des liens plus solides, plus significatifs. Car qu’on le croie ou non, ce qui donne réellement de la force et du courage à l’amour sont la tendresse, l’attention et cette affection qui s’inscrit dans les choses les plus simples, les plus élémentaires du quotidien.

Nous ne pouvons pas oublier que l’expression de la tendresse est douce, délicate et courageuse. Parce que cela nous oblige aussi à ouvrir le coffre de nos propres essences pour les partager sans peur avec l’être aimé. Nous nous laissons découvrir sans murs et sans défenses pour niveler chaque chemin et permettre une rencontre plus entière et en même temps plus exceptionnelle.

Parce qu’en fin de compte, la tendresse est ce qui donne de la force au vieil homme, ce qui fait dormir l’enfant et ce qui désarme l’homme…

La tendresse